Poème de

Ne pensez pas que vous l'avez perdu(e). Pensez maintenant que vous ne pouvez plus le (la) perdre ! Consacrez-lui toutes vos pensées, tous vos acres, tout votre amour. Vous verrez que les morts nous appartiennent si nous acceptons de leur appartenir. Croyez-moi, nos morts continuent à vivre.

Truffaut

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Demandez un nouveau mot de passe

Créer un compte

Rejoignez-nous

Créer un compte