Comment vérifier si une personne perdue de vue est décédée ?

avis de rechercheTout au long de notre vie, nous avons croisé différentes personnes, parcouru des bouts de chemin avec elles puis, certaines d’entre elles se sont éloignées ou nous avons sciemment pris une autre direction. Il arrive qu’un conflit ait éclaté ou qu’un déménagement nous ait séparés. Le plus souvent, la relation s’est étiolée sans véritable raison si ce n’est le manque d’entretien. 

Des souvenirs reviennent par surprise avec un visage, un nom, une anecdote, un fou-rire ou une émotion partagée et nous souhaitons tout à coup savoir ce que sont devenus ce premier amour, cet ancien ami, cette collègue ou ce vieil oncle, cette belle-sœur ou ce concurrent, cette ancienne enseignante ou ce curieux voisin…

Existe-t-il des moyens de vérifier l’existence de personnes partiellement oubliées ?

Rechercher sur internet pour savoir si quelqu’un n’est plus en vie

Une technique assez classique mais peu fiable consiste à rechercher sur les réseaux sociaux. En effet, certains de ces sites, comme Facebook, permettent de transformer les profils en « comptes de commémoration » ce qui aide à savoir ce qu’est devenue une personne. Si les paramètres le permettent, nous pouvons laisser un petit message virtuel qui influencera notre façon de faire notre deuil.

La plupart des autres plateformes ne permettent que de clôturer le compte.

 

Il est également possible d’accéder aux archives de l’État belge, via le site https://search.arch.be/fr/ afin de rechercher des ancêtres. Le site est tenu par des bénévoles. Il ne concerne toutefois pas les individus disparus récemment.

 

Sinon, quelques sites comme ceux des prestataires funéraires ont une rubrique nécrologique et une fonction de recherche. Il existe aussi des plateformes spécialisées dans les avis de recherche.

Faire une recherche de décès sans internet

En Belgique, il n’est pas possible de demander un acte d’état civil pour un tiers.

Les conditions sont strictes : la demande ne peut se faire que dans le but d’exécuter ou poursuivre une procédure encadrée juridiquement, ce qui est vérifié de près.

Il n’est pas possible, non plus, d’obtenir une information du Registre National des Personnes Physiques dont la liste des professionnels pouvant interroger ce fichier est strictement limitée.

Pour savoir si une personne belge ou ayant une double nationalité est décédée à l’étranger, la démarche est encore plus complexe puisqu’il convient de s’adresser à l’état-civil de la commune de sa dernière résidence qui, à son tour, contactera SPF Affaires étrangères.

Les amis communs à contacter, la famille, les membres d’un même club sportif ou les anciens collègues restent donc le moyen le plus accessible de retrouver une personne perdue de vue.
À défaut, les solutions proposées sans l’aide d’internet sont assez coûteuses : elles concernent l’appel à un professionnel comme le généalogiste ou le détective privé. Il est rare que l’on s’engage dans une telle démarche quand il s’agit simplement de satisfaire notre curiosité mais n’oublions pas que ces possibilités existent, notamment quand nous recherchons désespérément un membre de notre famille.

Emma Menebrode