Entretenir une sépulture, un devoir de mémoire

Nettoyer et entretenir une sépultureBien souvent, au fur et à mesure que les années passent, nos rendez-vous sur le lieu du dernier repos de l’être aimé s’espacent, autorisant les herbes folles, la mousse et les taches d’envahir le tombeau.

Nos visites et l’entretien de leur sépulcre ne sont pas seulement une tradition. Ils nous permettent de rendre hommage à nos défunts, tout en respectant notre devoir civique. En effet, si l’entretien d’un caveau n’est pas une obligation légale, son abandon peut inciter le Conseil Communal à mettre fin à votre concession. Quelles sont vos obligations ? Comment entretenir la sépulture ? Pouvez-vous faire appel à une entreprise externe pour gérer l’entretien de cette dernière ?

Entretenir la sépulture familiale : une obligation

Conformément à l’article 107 du chapitre IX sur le règlement communal sur les cimetières, inhumations et exhumations, nous avons l’obligation morale et civique de maintenir dans un état de propreté et de salubrité la tombe de nos proches.

Si rien ne vient, de fait, étayer que le lieu d’inhumation appartient bien à quelqu’un, parce que les plaques et inscriptions ont été lavées par le temps, le Conseil Communal pourra mettre fin à la concession.

« La responsabilité de l’entretien des sépultures sur terrain concédé incombe aux intéressés à savoir le titulaire, le(s) bénéficiaire(s) et leurs ayants droit.
Le défaut d’entretien définitif, qui constitue l’état d’abandon, est établi lorsque d’une façon permanente la tombe est délabrée, effondrée, en ruine ou dépourvue de signes indicatifs de sépulture. L’état d’abandon est constaté par un acte du (de la) Bourgmestre ou de son délégué.
Cet acte est affiché durant un an sur le lieu de la sépulture et à l’entrée du cimetière. Après l’expiration de ce délai et à défaut de remise en état, le Conseil communal peut mettre fin à la concession »,

Article 107 du chapitre IX sur le règlement communal sur les cimetières, inhumations et exhumations.

De même, si les caveaux sont envahis de mauvaises herbes, ou s’ils sont mal entretenus, vous risquez de perdre la concession où repose votre famille.

Pour vous permettre de mettre en œuvre les actions afin de conserver la concession, vous recevrez un courrier, plus un rappel afin de vous acquitter de votre obligation. Si, au-delà d’une année, aucune réfection ou mise en salubrité n’a été réalisée, le Conseil Communal met fin à l’octroi.

Comment entretenir les pierres tombales ? 

L’entretien de la tombe de nos défunts est à la fois un geste d’amour et de respect. Cela permet aussi de conserver durablement la pierre tombale choisie. Marbre, granit, pierre naturelle, chaque tombeau mérite un entretien adapté à sa fragilité. De même, la restauration des inscriptions obituaires ou des plaques se fera avec douceur.

Pour les monuments et stèles

  • Pour un caveau en marbre, un savonnage doux s’impose. En effet, le marbre peut se tâcher ou se rayer facilement, un entretien régulier lui assurera longévité. Pour le nettoyer, utilisez de l’eau adjuvée de savon de Marseille ou de savon noir et frottez avec une brosse souple. Pour les marbres colorés, employez un chiffon imbibé de blanc de Meudon auquel vous ajouterez quelques gouttes d’essence de térébenthine. Oubliez tous les produits au ph acide qui ne feront qu’accélérer la dégradation du monument funéraire familial.
  • Pour une pierre tombale en granit, une simple éponge mouillée suffira à chasser mousses, lichens et saletés. Si elle est très sale, nous vous conseillons d’utiliser une éponge et de la pierre d’argile.
  • Lorsqu’il s’agit de pierres naturelles, la précaution est de mise, car celles-ci plus fragiles supporteront mal un nettoyage agressif. Tout comme le marbre, un lavage à l’eau et au savon de Marseille est préférable. En cas de tâches, favorisez le savon noir et effectuez un rinçage à l’eau claire. Et si vous n’en venez pas à bout, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de vos pompes funèbres ou d’un marbrier funéraire.

Enfin, pour les taches de rouille, sur le marbre ou le granit, passez un tampon abrasif, puis un linge imbibé d’eau oxygénée. Rincez à l’éponge, à la fin de cette opération.

Pour entretenir les articles funéraires et les gravures

Si vos ornements sont en marbre, vous utiliserez les mêmes produits que pour la stèle et la tombe.

Afin de nettoyer les plaques funéraires en résine, vous aurez soin d’éviter tous produits abrasifs. Vous utiliserez une éponge et du liquide vaisselle ou du savon noir. Si la plaque est très sale, optez pour la pierre d’argile.

Vous pouvez également les protéger en appliquant, après leur lavage, une cire incolore.

Lorsque les gravures s’effacent sous l’usure du temps, un décapage des lettrines doit être effectué à l’aide d’un pinceau et de white-spirit. Ensuite, préservez le marbre ou le granit à l’aide d’un carton et ne laissez visibles que les inscriptions, puis passez-les à la bombe pour surface lisse. En toute fin et une fois sèches, protégez-les par l’application d’un vernis incolore au pinceau.

Il existe aussi des stylos-feutres indélébiles ou des crayons gras. Toutefois, si vous ne vous sentez pas à l’aise, demandez à votre entreprise de pompes funèbres de réaliser cet entretien. 

Enfin, si des fissures ou des problèmes plus conséquents apparaissent, il est préférable de faire appel à des professionnels pour effectuer les travaux.

Faire appel à une entreprise extérieure pour entretenir votre concession

Afin de protéger le caveau funéraire de nos proches disparus, il est conseillé d’effectuer ce nettoyage ponctuel au moins 3 fois par an. Mais ce n’est pas toujours possible quand l’éloignement nous sépare de nos défunts.

De plus en plus se développent en Belgique des entreprises vous proposant d’effectuer le lessivage, l’entretien et même le fleurissement des sépultures.

Leur coût varie en fonction du nombre d’interventions et de la formule de prestations que vous aurez choisis de 135 euros à 1500 euros annuels.

Si vous avez un doute sur la nature de la pierre utilisée, les Funérailles Dubois et Tanier vous conseilleront la méthode et les produits les plus adaptés pour préserver des aléas du temps le lieu du dernier repos de l’être aimé.

Magali Laguillaumie